€ 5 de reduction* lors d'une commande
à partir de € 50

BIENVENUE5 Remplissez ce code
lors de votre paiement

company

Rhume des foins

Elien Écrit par Elien - - Bien-être & Santé

L’hiver s’en va et le printemps arrive. Attendez-vous avec impatience les premiers rayons de soleil? Ou souffrez-vous de yeux qui piquent, d’un nez qui coule ou d’éternuements? Alors, vous souffrez probablement de rhinite allergique, également nommée rhume des foins. La saison pollinique peut être embêtante et c’est pourquoi nous vous aidons en vous donnant quelques conseils et astuces pour alléger vos plaintes.

Rhume des foins

Qu’est-ce que c’est, le rhume des foins?

Pendant la saison pollinique, vous pouvez absorber ou inhaler du pollen dans les yeux, le nez, la bouche, la gorge ou la trachée. Lors d’une allergie au pollen, il y a une réaction excessive de votre système immunitaire sur les pollens de certains arbres, fleurs, plantes et herbes. Les pollens sont considérés par les cellules de votre corps comme étranges à votre corps, ce qui fait que la muqueuse des yeux et du nez, de la gorge et des voies respiratoires devient plus épaisse. Les symptômes seront plus graves quand la concentration de pollen est la plus élevée. Ceci est surtout le cas quand il faut chaud, par temps sec et quand il y a beaucoup de vent. 

La raison pour laquelle certains gens souffrent du rhume des foins et d’autres pas, n’est pas connue. Dans certaines familles, il y a plus de rhume des foins que dans d’autres. 

Symptomen hooikoorts

Les plaintes du rhume des foins ressemblent très bien à celles des rhumes ordinaires. La seule différence est que vous pouvez souffrir du rhume des foins pendant toute l’année. Ceci dépend de la présence de pollen auquel vous êtes allergique et la période de floraison de la plante en question.

Les plaintes les plus fréquentes :

  • Le nez bouché ou le nez qui coule
  • Eternuer et le nez qui démange
  • Les yeux qui coulent ou qui démangent
  • Une sensation pleine dans la tête, parfois accompagnée d’un mal de tête

Certaines personnes souffrent d’un mal de gorge accompagné d’une toux irritante ou de fatigue. D’autres ont des symptômes d’asthme comme une respiration sifflante ou une sensation d’étouffement.

Pensez-vous que vous souffrez du rhume des foins?
Pour savoir à quel pollen vous êtes allergique, il vaut mieux consulter votre médecin de famille pour un test. Le médecin peut découvrir à quel pollen vous êtes allergique par un test sanguin ou cutané, un prick test. 

Traitement du rhume des foins

1) Evitez le pollen le plus que possible

  • Consultez les concentrations de pollen sur un radar pollinique.
  • Lavez vos cheveux avant d’aller dormir. Ainsi vous enlevez les particules de pollen de vos cheveux.
  • Portez des lunettes de soleil afin de protéger vos yeux contre le pollen flottant dans l’air.
  • Faites une promenade quand il a plu, à ce moment, il y a moins de pollen dans l’air.
  • Faites un voyage à la mer ou haut dans les montagnes. Là, il y a moins de pollen dans l’air.
  • Faites tondre votre gazon par quelqu’un d’autre. 

Radar du rhume des foins

Il est presque impossible d’éviter que du pollen arrive sur vos muqueuses. Toutefois, il y a quelques conseils que vous pouvez suivre.

Dès que vous savez à quelle sorte de pollen que vous êtes allergique, vous pouvez consulter les périodes de floraison de la plante en question sur le calendrier pollinique.

Quand il y a beaucoup de pollen dans l’air, il vaut mieux éviter des activités de plein air, fermer les portes et fenêtres et sécher le linge à l’intérieur de la maison.

Voulez-vous savoir s’il y a beaucoup de pollen dans l’air ? 

2) Allégez les symptômes

Commencez à prendre vos médicaments deux semaines avant le début de la saison pollinique et arrêtez de les prendre si le pollen auquel vous êtes allergique ne se trouve plus dans l’air. 

Dans la plupart des cas, des cachets sur base d’antihistaminiques vous aident suffisamment. Si vous avez toutefois encore des problèmes avec les yeux ou le nez, vous pouvez combiner les cachets avec un spray nasal ou des gouttes oculaires.

Si les problèmes de nez persistent, votre médecin peut vous prescrire un spray nasal anti-inflammatoire sur base de corticostéroïdes. Ce spray est souvent recommandé lors d’une congestion nasale permanente.

Dans le cas de plaintes sévères, quand des antihistaminiques ou des corticostéroïdes ne suffisent pas, le médecin peut envisager une immunothérapie. Il s’agit d’un traitement qui expose votre système immunitaire à une dose adéquate de l’allergène, provoquant ainsi une réaction allergique. Le but est d’y faire habituer votre corps de sorte que le rhume des foins vous gêne moins. 

Médicaments contre le rhume des foins

Spray nasal

Le spray nasal ne fonctionne que contre les plaintes du nez. Les sprays nasaux à base de cortisone agissent également contre les brûlures et les démangeaisons oculaires. Remarque: il est également administré dans le nez.

Conseil: Mouchez-vous le nez avant d’utiliser le spray

Gouttes oculaires

Les gouttes ophtalmiques ne fonctionnent que dans les yeux.

Moyens naturels

Médicaments

Les comprimés agissent sur tout le corps et traitent toutes les plaintes.

Partagez cet article sur


Retourner à l’aperçu